Retour page d'accueil.

 

 

Cinéma Numérique Ambulant - BENIN - Nouvelles 16

Mardi 15 juillet 2003.

 

Bonjour, il est absolument impossible de recevoir ou d'envoyer un email de Natitingou, depuis une semaine... Après la pénurie d'essence, c'est la pénurie d'internet ! Il parait qu'un super cyber café va ouvrir dans les jours qui viennent, et que même la connexion se fera par satellite...

Le projecteur vidéo destiné au Niger est en panne. Sans doute pas grave, un problème informatique. Une solution de rechange est en train de se mettre en place, de nouveau grâce à la Maison des Jeunes de Natitingou. Notre départ à Niamey est donc retardé de quelques jours. Retour à Cotonou en urgence, pour confier le projecteur défectueux à Robert Gillouin qui rentre en France mercredi. Président du comité de jumelage et partenariat entre Natitingou et Rilleux la Pape, il réalise un travail étonnant sur la collecte des ordures. Problème récurant en ville. Construction de bennes, de charrettes, achats d'ânes, information des habitants... Calcul du coût de la prise en charge... Il est encore plus allumé que nous !

Il aimerait que nous fassions un reportage sur cette action, et que nous le diffusions dans les quartiers concernés. Revient de nouveau le concept de télévision ambulante... Il faut réfléchir, mettre en place une unité de reportage, très légère... Numérique ! Travailler avec les écoles de journalistes, celle de Niamey, l'IFTIC, l'association Marie Louise et fils , le Cirtef. Installer dans chaque base du CNA, une caméra et un ordinateur équipé d'un graveur DVD, d' un logiciel pour monter ces petits reportages et les diffuser très rapidement grâce aux structures du CNA. La demande est très fréquente en fait. "Pouvez vous faire des images de ci et de ça ? "A priori, ce c'est pas trop notre optique pour le moment, mais la réalité c'est qu'on pourrait peut être faire... Alors pourquoi pas... On peut réfléchir et rêver non ?

Sinon les projections se passent bien. Il ne pleut plus à Ouidah, en revanche à Natitingou... Ce sera difficile encore tout le mois d'août.

Le second circuit est entièrement en place à Ouidah.

A Natitingou, on arrive aux huitièmes projections (sur dix). Il va falloir qu'on se décide, rester à Natitingou et débuter dix nouveaux villages, ou changer... Djogou, Dassa, Kandy sont des petites villes assez tentantes.

On voulait, le 14 juillet, profiter du voyage pour déposer le projecteur, en allant à la réception de l'Ambassade de France... A 20h 30, les portes étaient fermées... On s'est pointé à 20h45... Après les 7 heures de route entre Nati et Cotonou ! Petit goût amer dans la bouche, mais félicitations au gendarme de l'entrée qui fait son travail avec un zèle admirable et avec un plaisir manifeste ! Plus on était effondré, plus il semblait content.

A bientôt

christian lambert

Pas de photo, mais toujours www.c-n-a.org site réactualisé par JF.Périgot